Citydev doit désigner un expert indépendant pour objectiver les problèmes dans les immeubles résidentiels

Selon Fouad Ahidar (sp.a), c’est la seule manière de résoudre les vices de construction des immeubles de Citydev

Lundi 25 septembre 2017 — Les immeubles résidentiels que Citydev.Brussels (anciennement SDRB) construit pour les ménages de classe moyenne présentent trop souvent des vices de construction lors de leur réception ou après celle-ci. Les habitants se plaignent que ces problèmes ne sont pas résolus et que Citydev fait souvent la sourde oreille. La communication est également difficile. Le député bruxellois Fouad Ahidar (sp.a), qui a interpellé le Ministre-Président, Rudi Vervoort, à propos de cette problématique, propose, à présent, une solution structurelle. Il propose que Citydev désigne un expert indépendant pour faire le tour d’horizon des différents immeubles résidentiels. 

Fouad Ahidar : « Il y a quelques mois, nous avons été contactés par des personnes de l'immeuble Citydev de la rue des Matériaux à Anderlecht. Il y a des problèmes avec le cahier des charges pour les espaces communs, la réception définitive n’est pas en ordre et surtout : la communication avec Citydev.Brussels est difficile. Un bassin d'orage prévu n’a pas été terminé, ce qui fait qu’il y a un énorme trou béant dans le jardin commun. Les normes d’isolation ne sont pas respectées, les panneaux solaires ne sont pas raccordés, les châssis ne sont pas correctement posés. Il ne s’agit là que de quelques exemples de vices aux immeubles de Citydev ».

Dans le cadre du contrat de gestion avec le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, Citydev.Brussels s’est engagée à mettre 1000 habitations de classe moyenne sur le marché dans la période de 2013 à 2017. À cet effet, le Gouvernement bruxellois collabore avec le secteur privé. Les habitations sont subventionnées à raison de 30 % et sont vendues sous un régime TVA limité de 6 %. Les acheteurs acquièrent donc des habitations neuvespour un prix largement inférieur au prix du marché. Les habitations de Citydev.Brussels relèvent de la politique du logement, c’est pourquoi elles bénéficient de subventions. Mais selon Fouad Ahidar, cela ne veut pas dire que les acheteurs doivent se satisfaire d’une qualité moindre !

Fouad Ahidar : « Jusqu'à présent, il n’y a aucune solution aux manquements, d’où mon exigence qu’unexpert en bâtiment soit désigné pour dresser l’inventaire des manquements dans les projets Citydev à Bruxelles. Citydev.Brussels est responsable devant les différents acheteurs. Par ailleurs, ce qui me dérange encore le plus, c’est qu’il ressort d’une enquête réalisée par Citydev.Brussels, elle-même, que la communication est difficile. Mais on n’en fait rien et on ne tire aucune conclusion. C’est inacceptable, selon moi. »

Le sp.a mène une enquête convernant le suivi des problèmes rencontrés par les acheteurs des appartements de Citidev.

Fouad Ahidar