Des bons résultats pour Housing First à Bruxelles

Hannelore Goeman (sp.a) : « Étendre encore davantage le projet Housing First »

Mercredi 27 juin 2018 — « Housing First » est une méthodologie appliquée pour aider les sans-abris, tout d’abord à trouver un logement et assurer en même temps un accompagnement. À la demande de la députée bruxelloise Hannelore Goeman, les projets Housing First ont été évalués.  La Région de Bruxelles-Capitale soutient quatre projets différents. Les résultats sont très positifs.

Il ressort de l’évaluation que 90 %, en moyenne, des personnes qui ont participé au projet, restent locataires et ne sont plus sans-abri.

Hannelore Goeman : « Ainsi, il y a le projet de l’asbl Infirmiers de Rue qui se concentre sur les personnes présentant différents problèmes, souvent une assuétude combinée à des problèmes mentaux. 35 personnes ont bénéficié d'un logement, un contact a été gardé avec toutes ces personnes et 20 d’entre eux font l’objet d'un accompagnement. Ils ont un domicile et bénéficient d'une aide professionnelle. Il s’agit de solutions structurelles. »

Housing First existe depuis 2015. Chaque année, les ministres responsables, Pascal Smet et Céline Fremault, ont majoré le budget de 420 000 euro en 2015 à 1.420.000 euro en 2018. Au total, 100 personnes sont actuellement hébergées. L’objectif est de lutter de manière structurelle contre l’absence de domicile fixe.

Hannelore Goeman : « À présent que nous avons régulé légalement l’accueil d'urgence des sans-abris, nous devons aller de l’avant et chercher des solutions permanentes à l’absence de domicile fixe. Il ressort des premiers résultats qu’Housing First est une très bonne méthodologie, à Bruxelles également. Et c’est logique : vous ne pouvez construire une vie que si vous avez un toit au-dessus de la tête. En ce qui concerne, il peut y avoir encore plus de projets de ce type. »