« Il est grand temps que la sécurité routière devienne une priorité à Schaerbeek »

Le sp.a Schaerbeek plaide pour des mesures drastiques

Jeudi 30 novembre 2017 — Tant l’accident mortel du 7 novembre sur la Chaussée d'Haecht que l’accident avec délit de fuite cette semaine nous rappellent tristement le comportement irresponsable et dangereux de certains conducteurs dans notre ville. Il est grand temps d’investir pleinement dans la sécurité routière, c’est ce que pensent aussi la conseillère communale à Schaerbeek, Bernadette Vriamont, et la députée bruxelloise Hannelore Goeman (toutes deux du sp.a).

Pendant des années, le nombre d’accidents et de victimes a baissé à Bruxelles. Cette année, ce n’est malheureusement pas le cas. Alors que 11 personnes perdaient la vie l’an dernier dans la circulation bruxelloise, ce chiffre est déjà de 15, cette année. Au conseil communal de Schaerbeek, Bernadette Vriamont a proposé hier d’établir un « Plan d'action pour la Sécurité routière » :

« Il est ressorti de nos visites à domicile à quel point les Schaerbeekois sont conscients des problèmes de sécurité routière dans leur rue, non seulement sur la chaussée d'Haecht ou dans la rue de Jérusalem mais aussi, par exemple, dans l’avenue Clays ou la rue des Coteaux. La lutte contre la conduite irresponsable est également une responsabilité de la commune. Le temps presse, la sécurité routière doit devenir une priorité pour la police locale. Nous avons besoin de contrôles poussés et de sanctions. Les 100.000 euros libérés hier par la majorité pour la sécurité routière ne sont 'too little and too late'. »

Concrètement, le sp.a Schaerbeek propose les mesures suivantes :

  •  Davantage d’agents en rue, de jour comme de nuit;
  • Des contrôles efficaces en matière de vitesse, d’ébriété, de stationnement dangereux, de passage au feu rouge ou orange et de non-respect des passages pour piétons et des pistes cyclables;
  • Des mesures de ralentissement de la vitesse comme des rétrécissements, des ralentisseurs;
  • L’interdiction du trafic de transit dans les quartiers résidentiels;

Hannelore Goeman veut également que la Région prenne des mesures : 

« Nous devons absolument inverser la hausse du nombre de tués dans la circulation. La Secrétaire d’État compétente, Bianca Debaets, veut donner 1,2 millions d’euros supplémentaires à la police. Pour moi, cette somme doit être intégralement investie dans des contrôles d’alcoolémie et de vitesse excessive. »

Hannelore Goeman soutient la Secrétaire d'État dans son intention d’encaisser les amendes de manière centralisée à Bruxelles. Elle veut toutefois aller encore plus loin : 

« Les « street racers » ne sont pas suffisamment sanctionnés à l’heure actuelle. J’estime qu’il faut saisir immédiatement leur véhicule ».  

Hannelore Goeman
Bernadette Vriamont