La constitution d’un service médiation constitue une nouvelle étape vers une meilleure administration à Bruxelles

Jef Van Damme (sp.a) espère également que les communes feront appel au service médiation bruxellois

Lundi 5 novembre 2018 — La Commission Affaires Générales du Parlement bruxellois approuvé, ce jour, la constitution d’un service médiation bruxellois. Le député bruxellois clôture ainsi un nouveau chantier en matière de « bonne gouvernance ». Jef Van Damme (sp.a) est ravi de la création du service médiation. Il espère, à présent, que le Parlement concrétisera aussi rapidement la publicité des documents administratifs.

Après la crise politique bruxelloise à la suite du scandale du Samusocial, nous avons travaillé d’arrache-pied dans le giron du Parlement bruxellois à quelques dossiers en matière de bonne gouvernance : la transparence quant à l’indemnisation des mandats, le décumul, la publicité des documents administratifs, la création d'un service médiation bruxellois...

Jef Van Damme : « Avec l’approbation de l’ordonnance créant un service médiation bruxellois, le Parlement fait un pas important. Au sp.a, nous sommes ravis que la possibilité soit prévue que le médiateur bruxellois/la médiatrice bruxelloise puisse également travailler pour les communes bruxelloises. En effet, il n’est pas toujours évident pour les Bruxellois de savoir quel niveau est compétent pour quelle matière. Les négociations pour un accord administratif à Molenbeek, m’ont, en tout cas, appris qu’il y a beaucoup d’intérêt au niveau communal. »

Être attentif à la bonne gouvernance lors de la constitution d’une nouvelle majorité dans les communes bruxelloises est, selon le socialiste, une bonne nouvelle :

« À Molenbeek, nous avons négocié un accord solide à propos de la bonne gouvernance. J’entends que c’est également le cas dans les autres communes où le sp.a est impliqué. Nous constatons une évolution positive : là où, auparavant, les communes freinaient souvent les mesures en matière de transparence ou de bonne gouvernance, certaines communes sont, à présent, précurseuses ».

Jef Van Damme espère dès lors que l’ordonnance relative à la publicité des documents administratifs pourra être rapidement approuvée par la Gouvernement et votée au Parlement :

« La transparence et la publicité de l’administration sont effectivement la meilleure garantie de l’ancrage culturel de la bonne gouvernance dans les pouvoirs publics. Ceux qui savent que leurs actes sont publics, prennent de meilleures décisions et les motivent mieux. »

Jef Van Damme chef de groupe sp.a Parlement bruxellois at groupe sp.a