« Le Gouvernement bruxellois a encore quelques dossiers importants à traiter »

Le groupe sp.a bruxellois veut que le signal à gauche de l’électeur bruxellois se reflète également dans la politique gouvernementale

Vendredi 19 octobre 2018 — Hier, le Ministre-Président bruxellois, Rudi Vervoort, a présenté au Parlement la déclaration de politique du Gouvernement bruxellois. Le chef de groupe sp.a, Jef Van Damme, réagit positivement à la dernière déclaration de politique de l’équipe Vervoort mais veut que le Gouvernement enregistre encore des progrès dans quelques dossiers importants avant les élections : ainsi, il faut lutter contre la pauvreté de manière transversale et le Gouvernement doit concrétiser plus rapidement la réalisation des logements sociaux prévus. Le Gouvernement bruxellois doit également approuver, à court terme, l’ordonnance promise relative à la publicité de l’administration. 

Jef Van Damme : « L’électeur bruxellois a donné, dimanche dernier, un signal à gauche. Les extrémistes du Vlaams Belang et d’Islam n’ont obtenu aucun siège au Conseil communal bruxellois, et la campagne de Théo Francken pour la N-VA bruxelloise n’a également rien donné à Bruxelles. Les bons résultats des socialistes, des écologistes et, dans certaines communes aussi, du PTB montrent que le Bruxellois veut une politique de gauche. Ceci doit également se refléter dans les priorités du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale pour les derniers mois de la législature. »

Jef Van Damme est ravi que l’équipe Vervoort contribue à ce que le Bruxellois trouve important : un renouvellement de la ville, une meilleure répartition de l’espace public, une diminution du chômage, de l’air pur. En matière de logements sociaux, les plans et l’argent sont disponibles, mais la réalisation est trop lente. Le sp.a veut que la réalisation s’accélère. 

Pour ce qui concerne la Commission Communautaire Commune, Hannelore Goeman est ravie de la nouvelle Ordonnance sur le sans-abrisme et des moyens supplémentaires pour l’accueil hivernal des sans-abri :

« Il est horrible que les gouvernements de droite en Europe, comme en Hongrie, veulent criminaliser la pauvreté. Je suis heureuse que Bruxelles montre qu’il s’agit d’une ville chaleureuse et que nous n’abandonnons pas les personnes en difficulté. »

Le groupe sp.a bruxellois donne, dès lors, sa confiance, avec conviction, au Gouvernement pour les derniers mois de la législature. 

Jef Van Damme chef de groupe sp.a Parlement bruxellois at groupe sp.a