Le moratoire pour les centres de santé de quartier est levé

Hannelore Goeman (sp.a) se réjouit de l'annulation du blocage de nouveaux centres de santé de quartier

Mardi 23 janvier 2018 — La décision de la Ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld), de bloquer l’ouverture de nouveaux centres de santé de quartier, a été annulée. Par conséquent, des places supplémentaires peuvent à nouveau être créées dans ces centres. Après deux études précédentes menées en 2008 et début décembre 2017, l’audit de KPMG confirme aussi que l’argent investi dans les centres de santé de quartier est de l’argent bien investi. Hannelore Goeman espère que le centre de santé de quartier prévu déjà en 2016 à Laeken et l’extension de deux centres à Schaerbeek pourra désormais avoir lieu rapidement.

Hannelore Goeman : « Les centres de santé de quartier veillent à ce que des gens ne reportent pas une visite chez le médecin pour raisons financières et qu’il y ait une étroite collaboration entre les médecins généralistes et d’autres services d’aide, comme les psychologues. Cette forme de soin de première ligne est indispensable à Bruxelles, où de 20% à 25 % des gens ne disposent pas d'un médecin généraliste. »

Hannelore Goeman organise, le 27 février, une soirée Santé sous le thème « La pauvreté ne rend pas malade et la maladie ne rend pas pauvre » pour réfléchir avec différents spécialistes sur des soins de santé accessibles à Bruxelles. Cette soirée est ouverte à tous et aura lieu à 18h30 au centre de santé de quartier De Brug, rue de l’Indépendance 144 à Molenbeek.