Le Parlement bruxellois veut uniquement encore d'une aide à l'investissement pour les véhicules écologiques

La proposition de résolution de Jef Van Damme (sp.a) a été approuvée

Vendredi 9 février 2018 — Désormais, le Parlement bruxellois veut que seuls les véhicules écologiques entrent en considération pour l’aide à l’investissement. C’est pourquoi il a approuvé, ce jour, une proposition de résolution du chef de groupe sp.a, Jef Van Damme.

Hier encore, il est ressorti d’une étude de cardiologues à quel point les particules fines sont mauvaises pour la qualité de vie et la durée de vie. Les pouvoirs publics bruxellois prévoient différentes mesures pour améliorer la qualité de l’air. Ainsi, depuis le 1er janvier de cette année, la zone Basses Émissions (ZBE) est d’application. Entre-temps, la STIB investit pour la première fois dans des bus électriques. 

Sous certaines conditions, les indépendants et PME peuvent obtenir une aide à l'investissement auprès de la région lorsqu'ils lancent ou étendent leurs activités. Ceci comprend également les investissements en véhicules de service comme des camionnettes, véhicules frigorifiques ou food-trucks. Mais, jusqu’à ce jour, il n'y avait aucun critère écologique pour bénéficier de cette aide. On pouvait donc parfaitement acquérir un ancien véhicule diesel polluant avec une aide publique régionale.

C’est pourquoi le député bruxellois Jef Van Damme (sp.a) a déposé une résolution par laquelle désormais, les entreprises ne pourront acquérir exclusivement que des véhicules au minimum de la norme euro VI ou supérieure. À terme, la résolution demande d’aller encore plus loin et d’appliquer l’écoscore plus ambitieux, qui est déjà utilisé pour le propre parc automobile des pouvoirs publics bruxellois.

La résolution sera adopté, ce jour, par la séance plénière du Parlement bruxellois.

Jef Van Damme attend une action du Gouvernement pour l’été : « Le présent Gouvernement prend des mesures, sur tous les fronts possibles, pour lutter contre la pollution atmosphérique, mais je constate également qu’un entrepreneur peut encore acheter un véhicule diesel polluant grâce à une aide publique. Ce n'est évidemment pas normal. Il est donc plus que conséquent que l’on adapte ceci au plus vite. »