Les collèges communaux doivent être le reflet de la population

Les collèges communaux doivent être le reflet de la population

Fouad Ahidar (sp.a) se réjouit de la nouvelle ordonnance qui prévoit une représentation équilibrée d'hommes et de femmes dans le collège communal

Mardi 30 janvier 2018 — Aujourd’hui, la commission de l'Intérieur du Parlement bruxellois a approuvé à une large majorité une proposition d’ordonnance selon laquelle les administrations communales bruxelloises sont tenues de prévoir une représentation équilibrée d’hommes et de femmes. Fouad Ahidar (sp.a), membre de la commission, est ravi de ce nouveau règlement.

À Bruxelles, il y a environ autant de femmes que d’hommes, et pourtant le nombre de femmes dans des fonctions communales exécutives (bourgmestre, échevin ou président de CPAS) ne s’élève qu’à 38 %. Dans 2 communes, il n’y a même qu’une seule femme échevin (le minimum légal).

« Heureusement, nous constatons une évolution positive », déclare Fouad Ahidar. « Mais nous n'y sommes pas encore. C’est pourquoi je suis heureux que cette nouvelle ordonnance pose les balises vers une représentation équilibrée d’hommes et de femmes dans les administrations communales. Je suis convaincu qu'une administration communale qui est le reflet de la population de la commune, fonctionne mieux et est plus proche du citoyen. »

Fouad Ahidar souligne que cette proposition d'ordonnance a un large soutien au Parlement.

« Je suis ravi que majorité et opposition aient pu collaborer sur cette initiative. »

La proposition sera votée prochainement en séance plénière du Parlement bruxellois, avant qu’elle ne puisse entrer en vigueur. L’ordonnance sera d’application lors des élections communales d’octobre 2018.