Maggie De Block bloque le développement des maisons médicales bruxelloises

Hannelore Goeman (sp.a) : « Trois maisons médicales à Schaerbeek et Laeken sont touchées par les économies »

Mardi 4 juillet 2017 — Les économies que la Ministre Maggie De Block (Open Vld) réalise dans les soins de santé sont énormes. Près de 902 millions d’euros ont déjà été retirés aux soins de santé. Ce qui a des conséquences pour l'extension des maisons médicales à Bruxelles. Le lancement d’une nouvelle maison médicale à Laeken et l’extension de deux autres à Schaerbeek sont activement bloqués par le cabinet De Block.  

Une nouvelle maison médicale à Laeken ne peut entamer ses activités et deux maisons médicales existantes à Schaerbeek sont limitées dans leurs possibilités d’extension. Maggie De Block avait déjà mis fin à l’agrément de nouvelles maisons médicales, mais autorisait, malgré tout, les maisons médicales ayant introduit leur demande avant octobre 2016 à lancer leurs activités.

Hannelore Goeman (sp.a) : 

« Les dossiers remplissent toutes les conditions. Ils ont été introduits avant octobre 2016 et ont été approuvés lors d’une réunion avec l’INAMI. Mais cette décision a été annulée de manière unilatérale après la réunion par le cabinet de la Ministre Maggie De Block.  Maggie De Block fait ainsi en sorte que la plupart des Bruxellois n'aient plus accès aux soins médicaux tellement nécessaires. Dans une ville où il y a une pénurie de médecins généralistes et où un cinquième de la population bruxelloise doit reporter les visites chez le médecin pour raisons financières, c’est honteux. »

Cela fait déjà des dizaines d'années que les maisons médicales proposent des soins accessibles et de qualité à tous ceux qui habitent dans les environs du centre. Le patient ne doit plus payer lui-même pour les consultations ou les visites à domicile, il ne faut pas payer de ticket modérateur, tout est directement réglé avec la mutuelle. Ceci abaisse le seuil d'accès aux soins de santé, surtout pour les personnes qui ont des problèmes financiers.

Goeman:

« Maggie De Block cherche à réaliser des économies là où ce n'est pas possible : ces patients ont de toute façon besoin de soins médicaux. Le risque de réaliser davantage de dépenses en raison de soins plus spécialisés et de davantage d'admissions à l'hôpital est réel. À terme, cela représentera donc un coût pour l'ensemble de la société. J'espère que la Ministre Maggie De Block pourra encore être convaincue de ne pas réaliser des économies sur le dos des plus faibles et qu'elle reviendra rapidement sur cette décision. »

Hannelore Goeman