sp.a demande plus de solidarité entre les communes bruxellois

Jef Van Damme et Elke Roex (sp.a) : « Concrétisons la solidarité entre les communes en harmonisant la réglementation et les allocations des CPAS au sein de la région.

Vendredi 10 juillet 2015 —  

À la suite d'une analyse des finances communales en commission des Affaires Intérieures, le Ministre-président, Rudi Vervoort, a plaidé pour davantage de collaboration entre les communes bruxelloises. Jef Van Damme et Elke Roex (sp.a)  réagissent : « Une collaboration entre les communes, c'est bon pour promouvoir la solidarité, mais la région doit entreprendre une harmonisation de la réglementation des CPAS si elle veut réellement construire une ville solidaire et équitable. Une personne en situation de pauvreté à Molenbeek reçoit la même aide qu'une autre vivant à Uccle »

Il y a de grosses différences en matière de solidité financière des 19 communes bruxelloises. Il faut, évidemment, que ceci soit lié aux différences démographiques et socioéconomiques. Une commune comme Molenbeek ou Saint-Josse-ten-Noode, avec un grand accroissement de la population et une concentration élevée de personnes en situation de pauvreté, enregistre plus de dépenses et moins de rentrées qu'une commune comme Uccle ou Watermael-Boitsfort, par exemple, où la population croît lentement et compte de toute façon plus de gens riches.  

C'est pourquoi Rudi Vervoort propose lui-même que l'on oblige les communes riches, s'il n'y a pas de place dans une commune pauvre, à construire des écoles supplémentaires à l'avenir, même si la population augmente à peine. Concernant ce type de dossiers, il veut même conclure des contrats avec les communes.

Jef Van Damme et Elke Roex se réjouissent que Rudi Vervoort plaide pour davantage de solidarité entre les communes mais estiment que la collaboration n'est qu'un premier modeste pas : « Si nous voulons faire de Bruxelles une ville solidaire et équitable, la région doit entreprendre de toute urgence une harmonisation de la réglementation des CPAS. C'est une question de justice que chaque Bruxellois ait les mêmes droits et allocations, quel que soit l'endroit où il habite, non ? À l'heure actuelle, par exemple, les CPAS utilisent différents critères pour déterminer les personnes qui entrent en ligne de compte pour une carte médicale, et une personne qui déménage doit, à chaque fois, se réinscrire, c'est absurde. »

Ils appellent, par conséquent, le Ministre-président, Rudi Vervoort, à entreprendre d'urgence une harmonisation de la politique des CPAS : « Ce n'est qu'en procédant de la sorte que nous veillerons à ce que les gens soient traités de la même manière dans une commune pauvre et une commune riche. Des droits égaux pour tous les Bruxellois, c'est ce que veut le sp.a, concluent Jef Van Damme et Elke Roex.

Contactez-nous