Un seul service de recrutement pour les policiers bruxellois

Jef Van Damme (sp.a) soutient la proposition de recrutement local des agents de police mais veut 1 service pour les 6 zones bruxelloises

Vendredi 28 avril 2017 — À la suite de la réussite d'un projet pilote à Anvers, le Ministre de l'Intérieur, Jan Jambon veut également donner la possibilité aux autres zones de police de recruter elles-mêmes des agents. Le sp.a est déjà partisan depuis longtemps de cette possibilité, mais demande toutefois que ceci ait lieu au niveau de la Région bruxelloise au lieu des 6 zones de police.

Un projet pilote est actuellement en cours à Anvers où la zone de police peut recruter elle-même ses agents. Normalement, ceci a lieu au niveau national. Cela fait déjà longtemps que le chef de groupe bruxellois, Jef Van Damme (sp.a), est demandeur d'une telle mesure à Bruxelles :

« Seule une partie des agents de police qui travaillent à Bruxelles, y habitent également », déclare Jef Van Damme. « Ceci n'est pas bénéfique pour la connaissance du terrain et l'ancrage local, et donc pour la sécurité. Il y a également un problème de diversité, nous devrions évoluer vers un corps de police qui soit le reflet de la population qu'il doit protéger et qui a un contact avec réalité métropolitaine. »

La proposition s'inscrit également dans le « Plan Marshall pour la zone du Canal », que le groupe sp.a bruxellois a proposé, il y a un mois.

Jef Van Damme émet toutefois une réserve au projet du Ministre Jan Jambon.  Il estime que le recrutement à Bruxelles doit avoir lieu au niveau de la Région. « Laissons ce rôle à l'école de police régionale. Cela n'a aucun sens de laisser ce rôle aux six zones de police séparément. Nous devons justement aller dans la direction opposée, où les zones travaillent toujours plus ensemble et de manière plus efficace. »

Jef Van Damme